Aide Aux Victimes

Point Info Famille

Hébergement d'Urgence

Mission :

Des permanences d’accueil physiques sont assurées au siège de l’association ainsi qu’au bureau d’aide aux victimes. Un dispositif d’accueil téléphonique est assuré 24h/24 afin d’offrir une écoute et un soutien aux victimes et témoins de violences.

 

Les permanences au siège de l’ACFAV… Situé à M’tsapéré, la victime est ainsi écoutée et informée de ses droits. Un suivi juridique et/ou psychologique peut lui être proposé.

 

ACFAV : Avec ou sans rendez-vous, du lundi au jeudi, de7h30 à 12h et de 14h00 à 16h00.

Le bureau d’aide aux victimes (BAV)… Situé dans les locaux du Tribunal de Grande Instance (TGI), le BAV propose une permanence d’accueil ayant pour objectif d’informer les usagers sur le fonctionnement judiciaire. Il dispense des informations au public et renseigne les victimes sur l’état d’avancement de la procédure.

 

Permanences : tous les mardis et mercredis matin, de 7h30 à 11h00 et lors des audiences de comparutions immédiates.

 

Le numéro d’urgence 5555… Numéro vert gratuit depuis les mobiles SFR et Orange, ce dispositif permet aux victimes et aux témoins d’appeler gratuitement pour signaler toute agression ou demander des informations. Cette ligne permet à l’appelant d’avoir un soutien immédiat suite aux faits de violences. Une première écoute, un soutien et une orientation sont proposés dans le cadre de ce premier contact téléphonique. Par la suite, une orientation vers les services adéquats sera proposée à l’interlocuteur. Ce numéro est souvent utilisé pour les victimes de violences conjugales.Véritable numéro d’urgence, le service est disponible tous les jours, 24h/24h.

 

L’accueil de jour… Cet accueil est un lieu ressource  pour les femmes victimes de violences, qui peuvent venir accompagnées de leurs enfants. Elles y trouvent une écoute et une information en toute tranquillité. Un accompagnement personnalisé peut leur être proposé.

L’accueil de jour est ouvert, sans rendez-vous, du lundi au jeudi, de 7h30 à 12h00 et de 13h00 à 16h00.

L’accueil de jour permet aux femmes de bénéficier d’un lieu d’écoute anonyme et sécurisé. Il apporte une information en termes d’accès aux droits et de connaissance de procédures (ex : départ du domicile conjugal). Cette structure permet également une prise en charge d’un public fragilisé bien souvent isolé, il s’agit de rompre le silence dans lequel ce public s’est muré.

Il s’agit aussi d’une alternative à l’hébergement d’urgence qui n’est bien souvent pas adapté à la situation : éloignement de l’établissement scolaire, isolement etc.

L’accueil de jour se veut être un lieu d’accueil, d’écoute où les femmes peuvent simplement venir échanger, prendre un café, souffler, et prolonger leur passage si elles le souhaitent. Elles peuvent recevoir une aide et un soutien dans un premier temps, sans démarche préalable, l'objectif étant de prévenir les situations d'urgence, de préparer, d'éviter ou de gérer un départ éventuel du domicile conjugal. Un responsable, formé et expérimenté, est disponible pour écouter et échanger avec elles, si elles en ressentent le besoin. La création de ce lieu visible et opérationnel constitue un progrès dans la prise en charge des victimes et viendra en appui des dispositifs d’accueil d’urgence déjà existants.

Si elles le souhaitent, ces femmes peuvent avoir accès à des entretiens spécialisés ou participer à des entretiens collectifs : groupe de parole, informations juridiques collectives, ateliers accès au droit, psychologue, groupes de parole, échanges, juristes etc.

 

Indemnisation…Grâce à la convention avec  le Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation, les auteurs condamnés à verser des indemnités aux victimes peuvent venir régler les sommes à l’ACFAV. Ce service est  mené en coordination avec le service administratif et financier de l’association .Les missions de l’AAV consistant à contacter la victime, lui expliquer le dispositif et l’aider aux recouvrements en cas de carence de l’auteur. (procédure CIVI et SARVI).

 

Actions de sensibilisation… L’ACFAV met en place régulièrement des actions de sensibilisation, sur des thématiques différentes.

Référente départementale de la lutte contre les violences faites aux femmes à Mayotte, l’association organise chaque année une journée de sensibilisation le 26 novembre, journée de lutte contre les violences faites aux femmes.

L’ACFAV intervient également en milieu scolaire. Face à l’augmentation croissante de la délinquance mais également des violences en milieu scolaire, ces campagnes de sensibilisation permettent d’informer les jeunes sur le différents types d’agressions existantes et de leurs apprendre les bons gestes à adopter lorsqu’ils sont témoins ou victime de ce type d’infraction.

 

Enfin, l’ACFAV participe aux différentes actions mises en place par les partenaires. Tel est notamment le cas lors de l’organisation des journées d’accès au droit par le CDAD.

 

Equipe :

 

- La conseillère juridique et référente du service :

 

Manage l’équipe AAV

Effectue les entretiens

Assure le suivies des dossiers

Tient les permanences à l’ACFAV

Fait les accompagnements physiques

 

- La juriste :

 

Effectue les entretiens

Tient les permanences à l’ACFAV et au BAV

Assure le suivies des dossiers

Fait les accompagnements physiques

 

ACFAV - Association pour la Condition Féminine et d'Aide aux Victimes - Mayotte